Patricia L., chargée de projet construction

Après 10 ans sur le terrain en tant que technicienne, Patricia L. est chargée de projets depuis un an. Négocier, superviser, apporter des solutions ; son poste exige réactivité, adaptabilité et apprentissage permanents.

QUELLES SONT VOS MISSIONS?

Je m’occupe de négocier les contrats et d’assurer ensuite leur suivi. Pendant la phase de négociation, je tente principalement d’amener mes clients et partenaires à adopter nos standards. L’objectif est de parvenir à un accord même si nos manières de faire sont différentes.

QUELS SONT LES AVANTAGES DE VOTRE TRAVAIL ?

C’est un challenge perpétuel. En fait, rien ne se passe jamais comme prévu, donc je suis confrontée à de nouveaux problèmes tous les jours. Par exemple, si de trop fortes chutes de pluie s’abattent sur une section de route, cela va avoir un impact sur les matériaux à utiliser. Souvent, il s’avère difficile de prévoir. Alors pour y faire face, il faut essayer et trouver la solution rapidement. Comme je travaille sur plusieurs contrats en même temps, je suis sollicitée en permanence. Le stress ou le surmenage sont un risque, mais j’ai appris à beaucoup rire, ce qui me permet de me détacher des situations.

QUELLES SONT LES APTITUDES INDISPENSABLES POUR EXERCER VOTRE MÉTIER ?

Il faut faire preuve d’un grand sens de l’organisation et d’une capacité à être multitâche, afin de pouvoir rester performant sur l’ensemble des dossiers. Sans une aptitude à l’encadrement, le chargé de projet aura du mal à coordonner ses interlocuteurs. Car il faut avoir un ascendant sur vos collaborateurs, mais aussi sur les clients qui doivent partager vos opinions. Récemment, l’un de mes clients avait des idées très précises sur la manière de conduire des travaux pour une installation couverte. Mais elles ne correspondaient pas à nos standards. J’ai dû beaucoup argumenter pour le rallier à ma position et le convaincre !

VOS INTERLOCUTEURS SONT-ILS TOUJOURS LES MÊMES ?

Mes clients et partenaires changent en permanence. Selon l’importance du projet, la taille de mon groupe de travail varie entre 2 et 15 personnes.

QUELLE VOIE RECOMMANDERIEZ-VOUS POUR PARVENIR À VOTRE TYPE DE POSTE ?

J’encouragerais plutôt une orientation vers les métiers de terrain car la demande y est plus forte. Quand je regarde mon parcours, je réalise que j’ai beaucoup appris pendant les 10 premières années de ma carrière. Cette expérience fait de moi une meilleure chargée de projets, puisque je sais d’avance ce qui doit être fait. Je n’avais jamais songé à occuper un tel poste. Mais lorsqu’il m’a été proposé, je n’ai pas hésité une seconde !

Réseau d'emplois Jobs.ca

#